Trois raisons pour rester en Afghanistan

Trouvé dans le DSI N°42 de Novembre 2008, à la fin d’un interview avec Etienne Durand, directeur du Centres des études de sécurité de l’IFRI.

« Un tel désengagement a un prix: les souffrances de la population afghane [1], la perte complète de contrôle sur le territoire et, donc,  sur les activités des réseaux djihadistes [2], enfin la poursuite probable du pourrissement de la situation interne du Pakistan [3] »

D’un  point de vue purement égoïste, si la première raison est assez faible, les deux suivantes paraissent très solides.

Publicités