Dépression Afghane

 

Démission, révélations embarrassantes( ou peut être pas, la question est en débat), même les plus conservateurs semblent changer d’avis, le tout avec les discussions de l’administration Obama qui commencent à ressembler à des hésitations (les termes du débat sont connus depuis plusieurs mois, mettre autant de temps à prendre une décision ou au moins donner une indication c’est suspect), autant d’indicateurs qui donnent l’impression que quelque soit la situation sur le front extérieur, le front intérieur se porte mal, très mal. Argument central du camp “anti-escalade”(vocabulaire passablement chargé, utiliser “escalade” vous place tout de suite dans le camps des anti): la coalition n’a pas les moyens de ses ambitions. Peut être ont-ils raison.

Mais le plus étrange c’est la vitesse à laquelle le débat a changé, il y a quelque mois, le président Obama déclarait que l’Afghanistan était une priorité, et les grands quotidiens approuvaient en cœur. Aujourd’hui c’est l’engagement en Afghanistan qui est remis en question.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s