Le projet de Jomini

  De pareils évènement  prouvent mieux que tous les raisonnements du monde qu’aucun système d’opérations n’est bon que lorsqu’il offre l’application des principes. Je n’ai point la prétention de croire que j’ai crée ces principes, puisqu’ils ont existé de tous temps; que l César, Scipion et le consul Néron  les ont  appliqué aussi bien que Malborough et Eugène, pour ne pas dire mieux. Mais je crois les avoir démontrés le premier, avec les principales chances de leur application, dans un ouvrage où les préceptes émanent des preuves elles-mêmes, et où l’application se trouve constamment à la portée des lecteurs militaires. La forme  dogmatique aurait mieux convenu aux professeurs, j’en conviens, mais je doute qu’elle eût été aussi claire et aussi fortement démonstrative pour les jeunes officiers, que la forme  historique adoptée dans mon Traité des grandes opérations militaires.”

Jomini, Précis de l’Art de la guerre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s