Un océan de soleils levants

On ne dira jamais assez bien de la puissance des outils de communication modernes, on ne dira jamais assez de bien non plus du merveilleux instrument qu’est Google Earth. Les résultats peuvent être des plus imprévisibles. Les concepteurs de GE n’avaient sans doute pas prévus qu’un internaute monomaniaque placerait chaque navire de combat perdu par la marine impériale japonaise sur leur globe virtuel, donnant ainsi une représentation géographique saisissante de la guerre du pacifique. (source: Google Earth Community)

IJN east

IJN central

INJ west

midway

C’est un lieu commun de dire qu’une carte est une représentation de la réalité et non la réalité elle-même. Mais dans une certaine mesure, GE permet de s’affranchir des contraintes ordinaires de la carte.  Premier point évident, le planisphère disparaît au profit d’un globe virtuel, fini les distorsions de la projection de Mercator.  Le globe, facile à manipuler, renverse les perspectives, désormais l’observateur n’est plus tenu de mettre le nord en haut ou de respecter les conventions d’usage. Ainsi, renversée, l’océan Indien prend une toute autre dimension que les planisphères traditionnels rendent très mal.

south IOCela ne s’arrête pas là, l’un  des grands problème de la carte était la compréhension abstraite du relief qu’elle impliquait. Les outils modernes, car GE n’est qu’un représentant grand publique de cette technologie, offrent une compréhension immédiate et intuitive des obstacles géographique. Couplé à une multitude de donnés  climatiques, géologiques, humains, etc  ils donnent une appréciation plus profonde du terrain. Une comparaison systématique peut être fait entre les images satellites et les images au sol prises par des particuliers ou des médias pour une meilleur compréhension de l’espace. Et ce n’est que le début, déjà les grandes villes du monde sont modélisés en trois dimensions avec une précision toujours plus importante. Les flux de donnés se multiplient pour complexifier sans cesse l’image offerte, ainsi GE deviens non seulement un outil de navigation(on peut le coupler avec un GPS) mais aussi de connaissance à de multiples niveaux.

Avec les GE, notre représentation du monce cesse d’avoir 2 ou 3 dimensions  pour acquérir des dizaines.

4 commentaires sur « Un océan de soleils levants »

  1. Dommage que j’ai pas le programme idoine. J’ai fait de la pub sur Air Défense pour votre article😉

  2. Pour le programme, cela se règle facilement: http://earth.google.com/ . J’aurais du préciser que c’est gratuit. Google est peut être l’incarnation du mal mais je lui sacrifierais volontiers mes enfants si j’en avais.

    Merci, c’est important de faire de l’évangélisation. GE est outil fascinant, ceux qui savent s’en servir obtiennent des résultats spectaculaires.

  3. Mon PC est d’occasion avec des programmes mit en vrac, je n’arrive même pas à télécharger des films correctement😦

    Je sais que l’on peut faire énormément de choses avec GE, les militaires en sont mêmes inquiets et font des tentatives de restrictions pour empêcher que les sites sensibles soit localisé avec trop de précision.

  4. Au fait, je signale que l’application en question n’est pas complet à 100 pour 100. Il ne semble pas indiqué les minisubmersibles qui ont attaqué le port de Sydney :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_sur_la_baie_de_Sydney

    C’est vrai que s’il avait fallu indiqué jusqu’a la moindre vedettes et péniches coulé, l’auteur en aurait eu pour des années😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s