Reflexions rapides sur le nucléaire…

L’abolition des armes nucléaires est à la mode outre-Atlantique, il y a déjà eu l’appel de Kissinger maintenant il y a les déclarations du président Obama.

Tout cela laisse passablement perplexe, car qui peut prendre réellement au sérieux la perspective d’un désarmement nucléaire complet?

Prenez deux joueurs A et B. Le Joueur A dispose de forces conventionnelles très importantes capable d’intervenir à très longue distance.  Sa superiorité est telle que ses armées classiques à elles-seules constituent une force de dissuasion. Vous reconnaissez facilement les États-Unis. Maintenant le Joueur B,  c’est une puissance régionale avec une armée certes respectables mais rigoureusement incapable de résister à une attaque conventionnelle du joueur A.

Pour ce prémunir du risque posée par le joueur A quelle est la stratégie la plus rationnelle pour le joueur B? Elle n’est certainement pas de tenter de rattraper A et d’opposer soldats contre soldats,  avions contre avions et navires contre navires. Il faut chercher une rupture qualitative, elle peut aller dans deux directions. Soit par le bas en se préparant à un conflit irrégulier mais c’est une solution extra-ordinairement coûteuse et risqué. L’alternative est de tenter de développer des armes d’une puissance telle que les calculs conventionnels ne sont plus valables. Ce sont les armes bactériologiques et surtout nucléaires.  Une seul arme nucléaire sera capable d’anéantir le corps expéditionnaire de A. Certes le joueur A peut menacer de riposter avec ses propres engins nucléaires mais si B possède des missiles intercontinentaux il peut espérer dissuader A de choisir l’escalade. En fait,  B peut tout simplement dissuader A d’intervenir tout court.

La logique est imparable. On ne voit pas au nom de quoi des puissances moyennes comme le Pakistan, l’Iran ou encore la Russie pourraient avoir intérêt à un tel désarmement.  L’intérêt pour les USA en revanche est évident car leur superiorité conventionnelle suffit à elle seule à établir une dissuasion crédible. On comprend l’intérêt que suscite la proposition de l’autre coté du lac. Mais la simple logique montre que s’est voué à rester un rêve.

3 commentaires sur « Reflexions rapides sur le nucléaire… »

  1. On peut répliqué que la supériorité américaine conventionnel n’est plus si assuré que cela. Voir les problèmes avec leurs programmes d’armement.

  2. Pour l’instant le budget reste à un niveau très élevé. Il y a des changements dans les priorités mais il n’y a pas de baisse, en fait le budget augmente de 4%!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s