Impressions de lecture: Koran, Kalashnikov and Laptop

Voilà un livre qui mérite d’être lu. En 250 pages, Antonio Guistozzi explique comment l’insurrection taliban est née et comment elle s’est développée. Car le principal objet du livre est bel et bien de comprendre la genèse de cette insurrection et son mode de fonctionnement. Et l’on apprend beaucoup….

Pour l’auteur, les années 2002/2006 sont une période d’incubation pour l’insurrection qui va décoller à partir de 2006. En 2002, les taliban étaient largement vaincu et les dirigeants du mouvements fuyaient vers le Pakistan pendant que les militants de base retournaient dans leur village. Parallèlement, le nouveau pouvoir tente d’affermir son emprise sur le pays. La tâche n’est pas facile car le gouvernement central ne dispose que de peu de moyens. C’est là qu’intervient le premier moment critique,  car incapable d’agir directement le gouvernement va coopter les chefs de guerres locaux qui ont remplacés les taliban. Ces chefs n’ont souvent que peu de légitimité et beaucoup de comptes à régler.  Globalement, l’insécurité reste généralisé à l’époque mais les taliban sont démoralisés et peut être ouvert à des négociations. Mais malgré quelques tentatives de réconciliations et même de formation d’un parti rien n’aboutira. La quête du taliban modéré ne date pas d’hier.

A partir de là deux éléments vont contribuer au retour en faveur des taliban. tout d’abord les représentants locaux du nouveau gouvernement ont tendance à marginaliser les groupes d’intérêts( clan ou autres…) qui était dominant avant 2001. Ensuite l’incapacité du gouvernement à tenir ses promesses en matière de développement et de sécurité. Puis au fur et à mesure que se développe l’insurrection, s’ajoute la maladresse(aux conséquences parfois tragiques) des forces de l’OTAN.

Mais cela ne signifie pas que l’insurrection va se développer de manière uniforme. Les taliban ont d’autant plus de succès que les structures traditionnelles sont faibles.  Là ou elles sont encore fortes, la résistance à l’insurrection sera nettement plus solide. L’une des forces des talibans est alors d’éliminer systématiquement les individus hostiles que le gouvernement central est incapable de protéger et d’utiliser les conflits locaux à son profits. Dans son combat pour gagner la population, le clergé hostile à toute présence infidèle va être souvent mais pas toujours un allié.

Mais qui sont les taliban post-2001? Tout d’abord, ils ne s’alignent sur aucun clivage ethnique. La structure reste relativement centralisé grâce notamment à une séparation organique entre le commandant militaire et la logistique( étroitement contrôlé par le sommet) au niveau local. L’objectif est d’éviter que se développe un fragmentation du mouvement. C’est donc un mouvement cohérent contrairement au djihad des années 80. Plus intéressant encore est l’évolution idéologique des taliban qui font preuve d’un grand pragmatisme. Finit le temps de la technophobie, l’heure est à la radio, aux DVDs, à Internet. Les nouveaux taliban semblent s’inscrire dans un mouvement islamiste globale assez éloigné du traditionalisme rétrograde des années 90.

Il n’est pas question de résumer l’ensemble du livre.  Mai voici quelques points intéressants.

Pour le mot de la fin:

« On peut prétendre qu’une stratégie changeant tout les sixà douze mois reviens à ne pas avoir de stratégie du tout, particluièrement quand ce n’est pas justifier par un changement de stratégie de l’adversaire ».

2 commentaires sur « Impressions de lecture: Koran, Kalashnikov and Laptop »

  1. Non, il est sorti en 2007 en anglais. Cela faisant pas mal de temps que j’étais sensé le lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s