Une classification sommaire des ACM

ACM, ou anti-coalition militia, est le terme générique pour désigner les divers groupes s’opposant à la présence occidentale en Afghanistan. Il semble qu’on puisse dresser une classification en quatre catégories selon les motivations:

  • Idéologique: ce sont les islamistes  surtout « arabes » c’est à dire  .
  • Nationaliste: Peut être un bien grand mot, en tout cas hostile à la présence étrangère.
  • Localiste: des groupes ayant essentiellement des revendications locales. Par exemple, le partage des ressources ou du pouvoir dans telle région leur est défavorable.
  • Criminelle: Les groupes profitant de l’absence de gouvernement efficace pour poursuivre des activités illégales et nocives: entre autres le trafique de drogue.

La plupart de ces motivations sont bien évidemment présente à divers degré chez tout les  acteurs.  Il est possible qu’un idéologue soit aussi nationaliste et localiste, qu’un criminel soit aussi localiste,  etc. Ce qui est important c’est de constater que ces motivations sont diversifiées. C’est déjà mieux que de considérer l’insurrection comme un bloc monolithique.

Lectures complémentaires:

Registan

Ghost of Alexander

4 commentaires sur « Une classification sommaire des ACM »

  1. Juste une remarque de forme. Je me suis fait avoir par le sigle ACM, pensant qu’il faisait mention des actions civilo-militaires (J7 ? dans le langage Otan).
    A force de vouloir tout « sigler »…

  2. ahah, les acronymes sont une maladie incurable qui gagne chaque jour du terrain. Désolé pour la confusion, j’ai probablement atteins un stade de non-retour…

  3. Je ne suis pas sûre que les motivations soient croisées.
    Je pense qu’il y a la motivation « politique » d’une part (qu’elle soit idéologique ou non, simplement une question de pouvoir), et de l’autre, imbriquée, celle de la survie. C’est-à-dire comment manger, comment nourrir sa famille, comment payer le chef de clan, comment payer les autorités/pouvoirs corrompus à qui on est obligé d’avoir affaire dans la vie de tous les jours.
    Ce n’est pas tout à fait pareil, à mon sens. Et c’est une des clés de détricoter la pelote, plutôt que mettre tout le monde sous la même étiquette, par paresse et facilité (parlant des règles d’engagement, lutte contre le narco-trafic, etc.)
    nota : cette distinction ne s’applique pas aux catégories 1 et 4, qui utilisent les catégories 2 et 3 pour leur propre stratégie.

  4. Je ne vois pas ce qui empêcherais un insurgé d’avoir un bon nombre de ces motivations à la fois.
    Il trafique de l’opium pour financer l’insurrection tout en gagnant lui même un profit, il agit dans un contexte locale et est xénophobe. La seul chose qu’il ne peut pas être est idéologue car cela supposerais une vision plus large qu’un localiste n’a sans doute pas( ce qui n’empêche pas qu’il soit manipulé par un idéologue).
    Peut être que ce type de mélange n’existe pas en réalité, je ne suis pas sur place. Mais je serais très surpris qu’il n’y est pas un certain degré de confusion entre ces motivations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s