Le Japon et les bases américaines

air_f-15j_underside_lgLa question des bases militaires américaines au Japon a fait ces dernières semaines un retour sur scène. Fin février, le chef du principal parti d’opposition, le DPJ, Ichiro Ozawa fait quelques commentaires sur la visite du secrétaire d’Etat Clinton au Japon et la visite du premier ministre Taro Aso à la maison blanche. Il déclare entre autre que « d’un point de vue militaire, la VIIeme flotte US est là, c’est suffisant comme présence militaire américaine en extrême orient ».

Ces déclarations ont été fortement critiqué( entre autres comme « irresponsable ») par  des membres  parti libéral-démocrate actuellement au pouvoir. Ces derniers n’ont été que trop heureux de saisir l’opportunité de mettre en doute la capacité de l’opposition « de gauche » à gouverner le pays alors que le gouvernement a atteins un niveau d’impopularité abyssal.  En effet, le DPJ est une formation récente  dont les membres n’ont pour la plupart jamais  exercé le pouvoir. Le LDP domine la vie politique depuis 1955 pratiquement sans interruptions. Pas moins de 33 000 soldats américains sont présent sur le sol japonnais. Leur présence est une source constante de contentieux entre Tokyo et Washington. Pas tant sur le principe que sur les coûts induits par cette présence(dispute fréquente sur qui paye quoi et comment) et l’impopularité durable de ses bases dans les régions où elles sont situées. L’exemple le plus célèbre  est Okinawa avec l’énorme base aérienne de Kadena, rétrocédé par les Etats-Unis au Japon dans les années 70, la présence américaine est depuis lors une source constante d’irritation pour la population locale. Une partie des installations devraient migrer vers Guam d’ici 2012.

Historiquement, si le LDP est un  parti nationaliste et conservateur dont l’objectif constant est de faire du Japon un « pays normal », c’est à dire de réviser la constitution pacifiste(notamment l’article 9 renonçant à la guerre) , il a toutefois entretenu des relations cordiales avec l’allié américain. Le DPJ à l’inverse, en tant qu’hériter des formations politiques de gauche est naturellement hostile à la présence américaine. Mais c’est plus complexe qu’une simple opposition droite/gauche, nationaliste/internationaliste. Ichiro Ozawa est un anciens du LDP qui fut contraint de partir au début des années 90 suite à des affaires de corruption. Ses positions ont toujours été nationaliste et indépendante, en fait elle n’ont donc que peut de chose en commun avec la position pacifiste traditionnelle de la gauche japonaise.

Ainsi il y a quelque chose de paradoxal, comme le font remarquer certains commentateurs, à voir la position d’Ichiro Ozawa critiqué par le LDP « ‘nationaliste ».  Cela illustre le fait que la branche la conservatrice et nationaliste du LDP( représenté par exemple par l’ancien premier ministre Shinzo Abe) allie aujourd’hui très étroitement nationalisme et coopération étroite avec les États-Unis. Une formule qu’on retrouve ailleurs dans le monde et qui n’est donc pas précisément originale.

Sur le fond de l’affaire, le position semble défendable. Il est incontestable que l’US navy joue un rôle clef dans stabilité régionale et c’est donc elle et non l’US Air Force et l’US army qui est en première ligne. Le Japon consacre 1% de son PIB à sa défense, ce qui permet à ses forces d’autodéfense d’atteindre un niveau respectable. Notamment la marine est considérée par beaucoup comme étant la deuxième dans le monde. Reste qu’en l’absence de capacités offensives et face à la monté en puissance des voisins, nombreux sont les observateurs qui estiment irréaliste de se passer d’une présence américaine sur le sol japonnais.

Quoiqu’il en soit, ce dernier incident montre que l’arrivée  de plus en plus probable au pouvoir du DPJ pourrait aboutir à une redéfinition progressive de l’alliance.

EDIT: Tout compte fait la victoire du DPJ est moins évidente. Ozawa est impliqué dans un nouveau scandale, ça va sans doute faire mal…

Informations complémentaires:

Observing Japan 1 2

Shisaku

3 commentaires sur « Le Japon et les bases américaines »

  1. Je signale en passant l’article que j’ai crée il y a quelques semaines :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Base_navale_de_Yokosuka

    La marine américaine est puissante mais le déclenchement de la guerre de Corée en 1950 à démontré une fois de plus que sans troupe au sol, les options sont limité. Et pour l’heure, le Japon n’a pas de capacité de projection significative et reste sur la défensive.

  2. Malgré les promesses à l’opinion publique nippone, l’actuel gvt à  »reculé » sur la question du déménagement d’une base américaine à Okinawa. La  »realpolitik » à prévalu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s