The Coming China

Via granit studio, la Chine traverse aujourd’hui une période marqué par des changements spectaculaire et radicaux. Pourtant les questions auquel les observateurs essayent aujourd’hui de répondre,  sur le développement, la démocratie ou la guerre n’ont rien de nouveau. Et en fait, les réponses pouvaient être tout à fait similaire.

L’auteur du blog Mutant Palm a exploré les archives du New-York Times, au hasard de ses pérégrination, il a fait quelques découvertes tout à fait intéressantes. Notamment une critique de livre datant de 1911, c’est à dire l’année de la révolution puis de l’avènement de la république. Le titre est si familier qu »il pourrait être écrit aujourd’hui The Coming China. L’une des thèses de l’ouvrage, en fait la seul dont l’auteur semble être  certain, se résume ainsi: l’ignorance de la population chinoise est telle qu’une démocratie est, en l’état, impossible. La thèse est discutable et elle l’a été mais peu importe. Car ce livre est l’occasion d’une critique qui fait resurgir des thèmes que le lecteur du XXIème siècle connait bien.

Le paragraphe finale pourrait être écrit aujourd’hui, pas un mot, pas une virgule ne changerait, la problématique reste là même:

Have the other nations, and, in particular, our own country, anything to fear from that coming China? he asks, and gives in reply a decided no. “If,” he says, “there are to be railways, inland navigation, post offices, factories, and all the concommitant of advanced life, the blessings must be paid for; the standards of living must be raised, so that the dreaded competition either disappears entirely or fades away into a dim future, when China has raised herself at home quite up to our standard. »

Les autres nations, et en particulier la notre ont-elles quoique ce soit à craindre de la Chine à venir? demande t’il et il donne comme réponse un nom définitif. »Si il doit y avoir des chemins de fer, des communications fluviales, et toute les  corollaires d’un mode de vie avancé, ces bienfaits doivent être payés; le niveau de vie doit s’élever, de sorte que la compétition tant crainte soit disparait complètement ou s’efface dans un future lointain quand la Chine aura bien progressé vers notre niveau. »


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s