Le PCC et la démocratie

Le 10 décembre était publié la Charte 08 signée par 303 intellectuels et militants des droits de l’homme chinois. Cette charte appelle au lancement de réformes démocratiques en République Populaire de Chine.

La réponse du pouvoir est d’une clarté rare qui mérite d’être saluée:

« Build a line of defence to resist Western two-party and multi-party systems, bicameral legislature, the separation of powers and other kinds of erroneous ideological interferences, » said Jia, who is also head of the Chinese People’s Political Consultative Conference (CPPCC), a largely toothless parliamentary advisory body.

« Consciously abide by the Party’s political discipline and resolutely safeguard the Party’s centralised unity, » ( source reuters )

Jia Quinglin, membre du bureau permanent du parti et président de Conférence consultative politique du peuple chinois,  numéro quatre du régime.

Source complémentaire: RConversation

Un commentaire sur « Le PCC et la démocratie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s