L’armée indienne n’était pas prête…

C’est d’après un article d’Asia times ce qui a poussé le gouvernement indien à suivre une conduite relativement modérée à la suite des attentats de Bombay impliquant des groupes islamistes pakistanais.  C’est une surprise assez désagréable pour ceux qui pensait que la conduite actuelle était le fruit des excellentes qualités de modérations de Dehli.

Alors que les forces aériennes et la marine s’étaient déclarées prêtes pour des frappes au Pakistan, l’armée aurait insisté sur son manque de matériels modernes et la nécessité de  garder des forces le long de la frontière chinoise.

Il aurait donc été possible que l’Inde perde des territoires à la suite de ce conflit(prévu comme très bref), possibilité inacceptable pour le gouvernement indien.

Ce serait donc un manque de préparation et les capacités de persuasion des généraux indiens qui auraient évité un nouvel incident type Kargil. Cela n’incite pas à l’optimisme…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s