Rome et le Royaume de Macédoine jusqu’à la paix de Phoinikè.

On a déjà vu comment la puissance romaine s’était fait sentir en Illyrie.Voisin, le roi de Macédoine, si il n’était pas hostile, n’avait guère de raison d’être satisfait mais les choses auraient pu en rester là.

Ce ne sera pas le cas.En effet, les ambitions du jeune Philippe V sur l’Illyrie voisine vont changer le cours des choses.

Pour comprendre il conviens de revenir en arrière, dans les années 220.Pour la première fois, les romains interviennent dans des affaires certes périphériques mais incontestablement grecques.A cette occasion, les romains laisse en place à Corcyre Démétrios de Pharos, tyran mis en place par les illyriens mais qui les trahis au profit de Rome.Ce dernier, personnage ambitieux, profitera de l’absence des romains occupés par la deuxième guerre punique pour étendre son influence le long des côtes de l’Adriatique.Tout va si bien qu’il devient régent du jeune roi d’Illyrie.Encouragé par ses succès, Démétrios viole l’interdiction posé par les romains aux illyriens de naviguer au sud de Lissos.Il lance une expédition navales dans la mer Egée.A la suite de ces évènements, le Sénat envoie en 219 une flotte chasser le tyran de Corcyre qui part se réfugier auprès de Philippe V de Macédoine.Ce dernier va se montrer intéressé par le perspectives d’expansion que lui fait miroiter Démétrios en Illyrie pendant que les romains font face à Hannnibal.

En 217, Philippe V fit une brève tentative sur Appollonie, convaincu qu’après la défaite du lac Trasimène Rome ne peut plus intervenir.Ce fut un échec toutefois sans dommage.Mais les macédoniens ne vont pas s’arrêter là.Deux ans plus tard, le souverain macédoniens conclu un traité d’alliance avec Hannibal qui lui donne les mains libres pour agir.Mais le début des opérations est médiocre, l’armée royale est battus par Valerius Laevinus en 214.Mais cette résistance ne va pas durer et dans les années 213 et 214 la situation romaine se dégrade en Illyrie.

Soucieux de stopper l’avance de Philippe V au moindre coût, Rome embarque en 212 la ligue étolienne dans l’affaire grâce à Valerius Laevinus.Entre autre la ligue s’engageait à attaquer les macédoniens en échange d’un soutien naval de plus aucune des parties au traité ne pouvait conclure une paix séparée.A la suite des cette alliance les Eléens et les Messéniens ainsi que le roi de Pergame se joignent à la coalition et, profitant de la confusion, Sparte reprend sa guerre contre la ligue achéenne.

C’est donc dans une situation assez compliqué que Phillipe V avance ses pions en Illyrie et doit aussi défendre ses alliés.La guerre traîne malgré les offres de négociations plus ou moins intéressé de Rhodes et de d’Alexandrie jusqu’à ce qu’en 208, Attale Ier, roi de Pergame, se retire du conflit et qu’ en 207, fait incontestablement décisif,  Rome relâche considérablement son effort.Les étoliens sont donc privés d’un précieux soutiens au moment même ou la ligue achéenne passablement malmené opère un redressement et bat les spartiates, alliés objectifs de la ligue étolienne.Isolée, cette dernière  n’a guère d’autre choix que d’abandonner le conflit et  traiter avec le souverain Antigonide  en 206 alors que Rome est toujours théoriquement dans la guerre.

Face à ce mauvais tour des évènements, le Sénat envoya une armée de l’autre coté de l’Adriatique mais il n’y eu pas de combat.En effet, les deux camps préfèrent négocier pour aboutir en 205 à la paix de Phoinikè. Celle-ci partage l’ancien protectorat romain que Phillipe V avait en grande partie conquis.

Et une nouvelle fois, Rome abandonne les affaires grecs  sans semble-t’il avoir la moindre intention de revenir.

Carte de Grèce

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s