Sparte et Cléomène III

Nous voilà arrivé à la guerre « cléoménique », p 371 de l’Histoire politique du monde hellénistique.

C’est en 235 que Cléomène III succède à son père, Leonidas, son ambition:dominer le Péloponnèse et restaurer la gloire de Sparte.

Son père, chef du partie des conservateurs, avait vaincu les réformistes ou révolutionnaires qui désiraient des réformes et un partage des terres, ce dont les oligarques ne voulaient à aucun prix.L’ironie voulu que  le fils  épousa les idées révolutionnaires que son père avait tant cherché à détruire et assit son pouvoir sur les cadavres des oligarques que son père représentait.

D’après la tradition,  c’est la femme d’Agis IV, le roi déchu et exécuté qui avait tenté des réformes, ensuite épouse de Cléomène et d’une grande beauté qui le convainquît de la nécessité d’agir.Pourtant dans les années de conflits qui suivirent, il ne fit pas preuve d’un zèle particulier  pour étendre les réformes au reste de la Grèce.Peut être était il  plus simplement convaincu de la nécessité de réformer les institutions de Sparte pour restaurer sa puissance.

Après quelque succès militaires contre la Ligue achéenne notamment à Mégalopolis, c’est en 227 que Cléomène passe à l’action à Sparte:les éphores furent exécutés et 80 opposants bannis.La réforme agraire qui divisa les grands domaines  permis de porter le nombre de citoyens(et donc de soldats) à 4000.Les anciennes coutumes guerrières furent restaurer et l’utilisation de la sarissa macédonienne généralisée.Ainsi, Cléomène III était près pour la lutte qui allait l’opposer à la ligue achéenne et son chef Aratos.

L’année 225 fut l’année noire pour la ligue achéenne qui perdu les gains que pendant 20 ans une politique intelligente lui avait permis d’obtenir.Cléomène va même jusqu’à s’emparer de Corinthe et Argos.Face à ces revers et désireux de mettre fin à son isolement, la ligue se résolu à demander l’alliance d’Antigonos Dôsôn, roi de Macédoine.La ligue étolienne et Athènes ne bougeront pas.

Antigonos accepte cette occasion de reprendre le contrôle de Corinthe à l’invitation de ceux qui précisément lui avait ravis quelques années plutôt.Les armées de Macédoine apparaissent dans la zone du conflit en mai 224 et remportent rapidement des succès grâce à la révolte d’Argos qui prend ainsi Cléomène à revers.Corinthe tombe aux mains des macédoniens et Cléomène se retire à Sparte.Les opérations connaissent  alors une courte pose.

Pendant l’hiver 224/223, Antigonos et la ligue achéenne créent l’alliance hellénique, sorte de fédération des fédérations de cités, auquel adhèrent les cités de l’Epire ainsi que des cités tributaires du royaume de Macédoine.L’ensemble permet à  Antigonos de renforcer son influence tout en préservant relativement l’autonomie des cités grecs.

Mais Cléomène est loin d’avoir dit son dernier mot.Après avoir laissé  les armées coalisées pénétrer dans l’Arcadie (le Péloponnèse central) en 223, Sparte riposte en rasant Mégalopolis et  pendant l’hiver 223/222 alors que les armées macédoniennes hivernent, l’Argolide est ravagé.

Mais en 222, Antigonos progresse vers Sparte avec une armée de 30 000 hommes contre les 20 000 hommes de Cléomène.Ce dernier est vaincu à  Sellasie et s’enfui en Egypte.Sparte vaincu fut traité sans grande brutalité mais est contraint d’accepter un épistate macédonien ainsi qu’une garnison et deviens de fait sujet du Roi de Macédoine.On ne sait pas clairement ce qu’il advint  des réformes sociales de Cléomène III.A la suite de ce conflit, la ligue achéenne restaura ses positions et les étendit un peu.Carte du Péloponnèse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s