Les romains en grèce

Voilà, après 355 pages de lecture de « Histoire politique du monde hellénistique » , les romains entrent en scène.On est en 229 avant JC, les illyriens sèment la terreur dans l’Adriatique.Par quel circonstances on en est arrivé là est assez compliqué.

En 233, la monarchie épirote s’éteint  et les cités du royaume se rassemblent en une fédération.Les illyriens profitent alors du vide de puissance à l’est de la Grèce depuis la disparition de royaume de l’Epire.Ils reprennent certains territoires perdus et en annexent d’autres et s’adonnent à la piraterie dans l’Adriatique.Ce n’est pas la peine de faire tout le détail des circonstances qui mènent à l’intervention romaine.On se contentera de dire que le loup illyrien est entré dans la bergerie grec à la demande du Roi de Macédoine, Démetrios II, qui voyait un avantage certain à lancer les illyriens contre la redoutable Ligue étolienne qui a l’époque faisait de l’ombre à l’influence Macédonienne en Grèce central.

Ce fut de ce point de vue là , un succès certain.Les illyriens  l’emportent si bien que les cités de l’Epire signèrent une alliance avec eux en échange de cessions de territoires.L’Acarnanie se joignit à cette alliance faisant ainsi des illyriens les maîtres des côtes grecques jusqu’au golfe de Corinthe.

Les marchands italiens souffrant de la piraterie illyrienne dans l’Adriatique firent alors appel à Rome.Celle-ci envoya une ambassade mais l’un des ambassadeurs fut tué dans des circonstances obscures.Les romains ont donc un prétexte parfait pour se lancer dans une guerre qui répond à tout les critères du jus ad bellum.

Après une rapide campagne, les romains imposèrent aux illyriens un traité dans lequel ces derniers s’engageaient à ne jamais envoyer de navires plus bas que la latitude de Lissos protégeant ainsi le commerce dans l’Adriatique méridionale. Ils gardèrent aussi une petite bande de territoire  au nord de Corcyre et mirent sous leur protection certaines cités grecs de la région( Corcyre, Epidamme, Apollonie).Le lien juridique entre Rome et ces cités reste toutefois relativement ambiguë.

La première intervention romaine dans les affaires grecs est terminé.Quelques ambassades seront envoyées en Grèce mais elle ne semble pas avoir eu des résultats notables et rien n’indique que le Sénat aie attendu quoique ce soit.

Carte de l'Epire et des régions limitrophes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s