Nihil novi sub sole

La géopolitique, c’est quoi?

Posted in Géopolitique by ZI on février 20, 2009

C’est une question qui mérite d’être posée, dans les médias le termes de "géopoliticiens" est fréquemment utilisé pour parler d’experts dont le domaine semble être les relations internationales, les problèmes de défense, ou l’étude d’une région particulière. De nombreux ouvrages de  "géopolitique" sont publiés. Si on lit toute ces productions, il apparaît rapidement qu’il est question de relations internationales, de stratégie ou plus généralement de politique de défense et une catégorie mixte qu’on appellera études régionales(par exemple: un expert du proche-orient, un livre sur l’Amérique Latine).

Exemple assez typique, les ouvrages du type "géopolitique de XX"(parfois un continent…), certes ces livres comprennent des cartes mais ils ne font pas de géopolitique.  Ce sont des ouvrages de géographies, d’économie, éventuellement d’histoire et même d’ethnographie et ils rendent des grands services mais leur titre pose problème.

Au fond, géopolitique semble désigner aujourd’hui tout ce qui a vaguement trait aux affaires étrangères.

Or il semble qu’à l’origine, "géopolitique" désigne tout autre choses. Si l’on prend un perspective historique, le terme apparaît au début du XXeme siècle sous la plume du suédois Rudolf Kjellen, ce dernier était très inspiré par un allemand, Friedrich Ratzel, auteur de Politische Geographie (géographie politique) publié en 1897 et aussi inventeur du concept de Lebensraum, l’espace vital.

Ainsi est né la géopolitique, un enfant hybride né de l’union entre la géographie et une science politique encore balbutiante. Il faut penser l’État et son devenir en l’étudiant avec la géographie.

Avec les anglo-saxons, McKinder et Spykman, on  passe à l’échelle globale et c’est désormais l’ensemble des relations internationales et la conduite des États qu’il faut penser à travers le prisme de la géographie.

Qui contrôle le rimland contrôle l’Eurasie.

Qui contrôle l’Eurasie contrôle le destin du monde.

Dans tout ces cas, de Ratzel à Spykman, les constats et les jugements normatifs se mélangent. Il s’agit tout à la fois d’étudier et de donner à sa patrie une stratégie. Mais quoiqu’il en soit les principaux éléments sont posés, il s’agit d’étudier des faits politiques et de les mettre en relations avec la géographie. La géopolitique par définition comporte une part de déterminisme géographique.

C’est pour cela que la fortune du terme géopolitique est problématique. Car en aucun cas la géopolitique ne se confond avec les relations internationales(branche des sciences politiques) ou à la diplomatie. Ce blog lui même participe à cette coupable confusion en multipliant les articles tagés ou catégorisés "géopolitique" par paresse et manque de rigueur, d’où la création du catégorie "relations internationales".

Plus ou moins qu’une discipline, la géopolitique est une approche.  Elle part du postulat que la géographie est déterminante dans l’évolution du phénomène politique étudié. Il peut s’agir des relations internationales prises dans leur ensemble ou d’un État en particulier. Ainsi la thèse de Spykman sur le rimland conduit nécessairement à considérer que ces espaces intermédiaires entre le cœur eurasien et les îles périphériques constituent le cœur des relations internationales autour duquel l’ensemble du système va s’ordonner. Cette thèse permet donc d’expliquer (ou de justifier? C’est l’ambiguité…) l’intérêt constant des États-Unis pour l’Europe et l’Asie de l’est.Il s’agit donc d’un outil d’analyse des relations internationales mais il est loin d’être le seul, on peut aussi utiliser la culture, l’économie, le poids de l’histoire….

Il ne s’agit pas simplement de sémantique, laisser les termes dériver c’est prendre le risque de faire fausse route, d’embourber la pensée dans un marais. Il existe sans doute d’autres manières plus intelligente d’aborder le problème, cet article se veut donc d’abord et avant tout un appel à contribution. Qu’est ce que la géopolitique?

About these ads
Tagged with:

13 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. o Kempf said, on février 21, 2009 at 21:13

    Il y a eu de multiples rénovations de la géopolitique depuis les grands ancêtres Allemands (Ratzel et surtout Haushoffer) ou anglo-saxons (Mackinder, bien s^pur, mais aussi Mahan et Spykman).
    Il reste qu’on s’est éloigné aujourd’hui de la notion de déterminisme géographique, justement (et je ne suis là pas d’accord avec vous), grâce notamment à une certaine école française (Lacoste, Thual, Gallois, Chauprade, Braudel, les Annales,…) : importance des représentations, approches scalaires, raisonnement multi-disciplinaire, outillage des sciences humaines….
    D’où l’importance de la définition. Une couramment usuelle, dans l’approche contemporaine, est celle-ci : "étude des rivalités de puissances sur des territoires". Cela permet d’incorporer la notion de puissance (rôle du politique, de l’Etat, facteurs de puissance), celle de rivalité (lutte pour le pouvoir, représentation, aspects militaires ou stratégiques), et le territoire (approche géographique, importance de la carte, de la représentation des données, ressources, etc.). Bref, à l’intersection des RI, de la stratégie, de l’histoire, de la géographie, de la sociologie, et de la science politique.
    Avec cette définition à l’esprit, on fait de la géopolitique. Celle-ci reste une compréhension.

  2. ZI said, on février 22, 2009 at 16:29

    Bon, j’ai des lectures à faire, je reste tout de même assez perturbé par l’idée de l’abandon du déterminisme géographique. La spécificité de la géopolitique paraît du coup moins claire.

  3. jugurta said, on mars 8, 2009 at 13:48

    Très intéressant comme billet.

    La géopolitique est à la confluence de plusieurs discipline, la géographie c’est évident, avec l’étude d’espaces, l’histoire aussi, avec l’étude du temps et des hommes sur ces espaces pour se les approprier et en faire des territoires, et enfin la politique où rivalité et puissance se conjuguent.

    Le déterminisme géographique peut être appréhendé de multiples façons car il évolue lui aussi. Peut-on parler de géopolitique dans un monde connu et "fini", tel le monde méditerranéen antique? Je pense que oui,a vec les rapports de force entre l’empire et les barbares. Le concept de Limes etc…

    Aujourd’hui dans un monde interdépendant et global, les rapports de forces évoluent entre puissances, même si on peut garder à l’esprit le clivage thalasocratie vs empire continental.

  4. naima said, on juin 24, 2009 at 23:58

    j veux bien avoirdes articles dans ce sens merci d avance

  5. Bouyaka said, on octobre 21, 2009 at 20:55

    Je vous conseille de lire le livre Paysage Politique de Yves Lacoste, ou il traite de ce sujet.

    Bonne lecture

  6. ZI said, on octobre 22, 2009 at 19:51

    Merci du conseil.

  7. mohamadou sanoussi said, on mars 12, 2010 at 21:15

    je voudrais la definition simple de "GEOPOLITIQUE"

  8. ZI said, on mars 12, 2010 at 21:53

    "« étude des rivalités de puissances sur des territoires »
    C’est la plus simple…en apparence.

  9. Rana said, on avril 28, 2011 at 12:49

    La géopolitique c’est le fruit hybride de l’union de la géographie à la politique, où s’incarne la rivalité des puissances

  10. stone said, on février 3, 2013 at 16:12

    La géopolitique c’est un simple outil d’analyse des relations internationales ou une discipline scientique. Merci j’attends votre réponse.

  11. Anonyme said, on décembre 24, 2013 at 12:53

    Pour Stone: -On peut dire que la géopolitique est une approche, c’est-à-dire, une posture pour analyser les relations internationales. Elle n’est donc pas une discipline scientifique. On peut définir la géopolitique comme une méthode de compréhension/explication des relations entre des entités politiques différentes en considération stricte à leur territoire physique et psychique.

  12. Agnès said, on janvier 22, 2014 at 15:13

    Géopolitique : terme assez vaste finalement mais dont l’étude permet à tout un chacun d’aborder des problématiques liées à différents pays. Quand on envisage de s’expatrier, et d’opter pour une carrière à l’international, c’est en tous cas un sujet à creuser véritablement.

  13. ng ngaan said, on juin 7, 2014 at 16:29

    mais je peux pas comprendre si la géopolitique est une branche de la géographie ou des relations internationales.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: